Tra la la !

Septembre 2009, sur les sables découverts par la marée basse de la baie de Saint-Brieuc, dans l’Anse aux Moines, Vanda Benes et Christian Prigent ont interprété devant la caméra de la cinéaste Ginette Lavigne quatre chansons composées par Jean-Christophe Marti pour le film La belle Journée. Cette œuvre cinématographique se situe entre fiction et documentaire. Elle est consacrée à l’œuvre du poète, romancier, essayiste Christian Prigent.

Tournage du film de Ginette Lavigne

Tournage du film de Ginette Lavigne

 

Janvier 2012 : Le film de Ginette Lavigne est projeté au Centre Pompidou à Paris. Quelques jours plus tard, suivant les conseils d’un ami, Vanda Benes et sa compagnie, La belle Inutile, passe une commande au compositeur Jean-Christophe Marti. Elle lui enverra un choix de textes pris dans l’œuvre poétique et romanesque de Christian Prigent pour qu’il choisisse ceux qu’il souhaite mettre en musique.

Mars 2013 / juin 2015 : Vanda Benes travaille avec la pianiste et chef de chant Gwenaëlle Cochevelou les chansons et mélodie composées par Jean-Christophe Marti.

Septembre 2015 : Quatorze chansons et mélodies sont maintenant composées. Le travail musical se poursuit pour Vanda Benes accompagnée par le pianiste Emmanuel Olivier.

Juin 2016, le 16 : Ce sont les commencements du spectacle « Tra La La ! ». Une première sortie publique du cycle des chansons et mélodies avec Vanda Benes et Emmanuel Olivier, en présence de Christian Prigent et Jean-Christophe Marti, de Gwenaëlle Cochevelou, de Ginette Lavigne, de Paul Otchakovski-Laurens…

Septembre 2018 : Première sortie publique de « Tra La La ! » à La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc. Le 28, dans le théâtre à l’italienne.

Une petite citation :

« Le corps chanteur est un corps plus parlant encore que le parlant courant (l’humain en tant que tel) pour autant que tout entier affairé, dans le temps où on le voit et l’entend agir, à se débattre avec des questions et des passions de langue. »                      

Christian Prigent


Les titres des chansons-poèmes, par ordre chronologique de composition musicale :

Mouche du matin, extrait de Grand-mère Quéquette.
À la chair pillée, extrait de Demain je meurs.
Lapin à l’œil rouge, extrait de Demain je meurs.
J’aime bien la figure,  extrait de Demain je meurs.
L’homéopathique chant du marchand d’trous, extrait d’Une phrase pour ma mère.
Fable contée par Chino, extrait de Les Enfances Chino.
Chanson unisson, extrait de Les Enfances Chino.
Tous les matins (Paysage, avec vols d’oiseaux),  extrait de Presque tout.
Ô, Maudit Caca ( Petite ballade objectiviste), extrait de Météo des plages.
Interlude pieux – Liste des Saints, extrait de Les Enfances Chino.
Ma mère n’a pas d’odeur (Paysage, avec vols d’oiseaux), extrait de Presque tout.
Intermède chanté, extrait de Les Enfances Chino.
La Saint-Valentin, poème-cadeau, inédit.
Ne me menace pas, lapin, extrait de Grand-Mère Quéquette.
Chanson de la Chienne, extrait du roman Demain je meurs.
Le gaz des villes et le gaz des champs, extrait du roman Demain je meurs.
Ferrailles amères, extrait du roman Demain je meurs.

Toutes les œuvres citées (à l’exception du poème de la Saint-Valentin) sont publiées aux Éditions P.O.L que nous remercions ici.

Et, ci-dessous, deux chansons extraites du spectacle :

 

Chanson unisson

 

J’aime bien la figure

Et d’autres liens :

Tra la la dans Ouest France

Lien vers La Passerelle

 

Lire ici le dossier de présentation du spectacle